da.learnfrance.net/service-page/private-courses?referral=service_list_widget
top of page

Apprendre le français et la culture française, français facile : le Nouvel An.



Quelles sont les traditions du Nouvel An en France ?


Le réveillon


Noël est une fête familiale, le Nouvel An est une fête traditionnellement entre amis. La nuit du 31 décembre est la dernière de l’année. On l’appelle souvent « La nuit de la Saint-Sylvestre » car c’est le jour où l’on fête ce Saint dans le calendrier catholique.


Les Français célèbrent le passage d’une année à l’autre avec un bon repas et une fête, souvent entre amis. On l’appelle « le réveillon » du Nouvel An. A l’origine, « Réveillon » signifie « repas la nuit avec d’autres personnes ». Les Français « réveillonnent ». Les Français mangent souvent du foie gras, des huîtres, du saumon, des crustacés ce soir-là. Et ils boivent du champagne. Ils boivent le champagne à minuit. D’autres dînent au champagne. Les plus jeunes dansent et font la fête.


A minuit, la tradition est de s’embrasser. On s’embrasse en se souhaitant une « bonne année et une bonne santé. » On espère que les souhaits des proches vont se réaliser. Pour se porter chance, la tradition est de s’embrasser sous une branche de gui. Néanmoins cette tradition disparaît.


Le gui est une plante parasite des vieux arbres, souvent des arbres fruitiers mais on le trouve aussi sur les chênes ou les saules. Le gui pousse donc sur les arbres. Ses feuilles sont vertes et ses baies sont petites, rondes et blanches. Les oiseaux les mangent mais ses baies sont toxiques pour les hommes. C’est l’une des rares plantes qui pousse en hiver. C’est pourquoi les Celtes et leurs druides la cueillaient pour porter chance et prospérité après le solstice d’hiver. On la suspendait dans les maisons. A notre époque, et surtout à la campagne, certains Français décorent toujours les portes de leur maison avec du gui. A minuit, ils s’embrassent dessous pour porter chance.


Les vœux du Nouvel An


En France, on souhaite une bonne année entre à partir du 1er janvier. On présente ses vœux. On ne souhaite jamais la bonne année avant. Quand on voit une personne pour la première fois en janvier, on lui souhaite une bonne année. On présente ses « vœux » : on espère que l’année sera bonne. Dans le passé les Français envoyaient des cartes de vœux aux amis éloignés. Maintenant les gens envoient leurs vœux avec des textos, des courriels, etc. Les gens se téléphonent aussi.


Il est possible de présenter ses vœux de bonne année jusqu’au 31 janvier.


Les étrennes


Pour débuter la nouvelle année, il existe la coutume des étrennes. C’est une coutume qui vient des romains : le mot « étrennes » vient de Strenia. Strenia était une déesse romaine. Les romains allaient cueillir de la verveine dans le bois de Strenia. Cette verveine était un cadeau pour les magistrats de la ville.


A l’époque moderne, en France, les étrennes étaient une somme d’argent que les employeurs offraient à leurs employés. Ils les remerciaient de leur travail toute l’année. Cette tradition continue d’une autre manière : les Français achètent ainsi un calendrier de la nouvelle année au facteur, aux pompiers… C’est une manière de les remercier de leur service. Dans les immeubles, les habitants donnent aussi des étrennes à la concierge. La concierge est la personne qui vit dans l’immeuble et gère le quotidien : le courrier, le ménage, les clefs, etc. C’est une tradition forte. Dans les familles, les enfants reçoivent des étrennes le 1er janvier. C’est un peu d’argent ou un petit cadeau.


Enfin, quand l’année commencent, les Français ont l’habitude de « prendre de bonnes résolutions ». Les bonnes résolutions sont des vœux que chacun veut faire pour s’améliorer ou améliorer sa vie durant l’année : arrêter de fumer, faire du sport, etc. En général, les bonnes résolutions ne durent qu’une semaine et pas une année !


Excellente année 2022 !

14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page