da.learnfrance.net/service-page/private-courses?referral=service_list_widget
top of page

Apprendre le français et la culture française, français facile : Noël

Le 25 décembre, on fête Noël.

C’est une fête chrétienne depuis le IVème siècle. Avant, c’était une fête païenne : en décembre on fêtait le solstice d’hiver ; la nature renaissait. Vers l’an 300, Rome cherche la date de naissance du Christ. L’Eglise choisit le 25 décembre. Ainsi, l’Eglise transforme une fête païenne en fête chrétienne. Depuis, c’est la date officielle de la naissance du Christ.


Mais Noël c'est aussi une fête familiale. On décore la maison, le sapin de Noël. Le soir du 24 décembre les familles mangent ensemble. Les croyants vont à la messe de Minuit. Le 25 décembre, on ouvre les cadeaux.

Chacun fête Noël à sa manière, croyant ou non, mais pour tout le monde, c'est une fête familiale et traditionnelle.


Noël et les régions de France :


Certaines régions ont des traditions spécifiques pour Noël. Par exemple, en Provence, il y a la tradition de la Crèche provençale avec les Santons. La crèche provençale représente la naissance du Christ dans un village traditionnel avec tous ses artisans. Dans le Pays Basque, l’Olentzero est un personnage de la culture basque, toujours fêté à Bayonne. L’Oentzero apportait des bûches aux pauvres pour se chauffer. Dans le Sud, en Aquitaine et dans le Languedoc-Roussilon, on organise toujours des Crèches vivantes : la population joue les personnages de la Nativité. Dans le Nord de la France, les gens célèbrent aussi la Saint Nicolas, le 6 décembre : en Alsace, Lorraine, dans les Ardennes, en Haut-de-France et en Franche Comté, Saint Nicolas donne du pain d’épices et des friandises aux enfants sages et des branches de bois (triques) aux enfants désobéissants. La tradition de Saint Nicolas vient d’Allemagne et de Belgique. Ces régions françaises sont proches de ces deux pays.


Enfin, chaque région a des plats ou des mets traditionnels pour Noël : en Provence on mange 13 desserts (13 rappelle le nombre de personnages de la Cène) : nougats, figues sèches, dattes, fruits confits… A Lyon, pendant les fêtes, on déguste des papillotes : ce sont des chocolats ou des pâtes de fruits enveloppés dans un papier festif. Traditionnellement une phrase est écrite sur le papier.


D’où vient le mot « Noël » ?


Mais quelle est l'origine du mot Noël en français ?

L’origine du mot n’est pas sûre. Le mot vient soit du latin soit de la langue des gaulois.

On pense que le mot vient du latin « natalis dies ». Cela veut dire « Jour de naissance ». Les deux « a » de « Natalis » sont devenus « o ». Et « Noel » s’écrit « Noël » à partir du XIIème siècle. Mais le mot Noël peut aussi venir de deux mots gaulois noio (nouveau) et hel (soleil).


Au Moyen-Age les gens crient aussi « Noël ! » pour fêter une bonne nouvelle, un heureux événement. Au XVe siècle on chante des Noël (des chants religieux pour la naissance du Christ)… A notre époque les gens disent « Joyeux Noël » ou « Bon Noël » uniquement pour fêter le 25 décembre.


Pour finir, voici une carte de Noël très originale. On la trouve dans le livre "Hitchcock/Truffaut"

Le cinéaste anglais Alfred Hitchcock l’a envoyée au réalisateur français, Francois Truffaut, en 1973 pour Noël.

Pour la comprendre, il faut parler français, anglais. Il faut aussi avoir de l’imagination et de l’humour :



Alfred Hitchcock a recopié l'alphabet. L’alphabet français a 26 lettres mais Alfred Hitchcock en a écrit 25. Il n’y a pas la lettre L. Alfred Hitchcock était anglais. Il faut donc lire, en anglais, « no L », donc « Un très heureux no L (no L=Noël)».


Bonnes fêtes !



16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page