da.learnfrance.net/service-page/private-courses?referral=service_list_widget
top of page

Apprendre le français et la culture française, Français facile : Joséphine Baker au Panthéon

L’artiste Joséphine Baker est entrée au Panthéon ce 30 novembre 2021.


Joséphine Baker
Joséphine Baker

Le Panthéon


Le Panthéon est un monument parisien. Il se trouve dans le Ve arrondissement de Paris, sur la montagne Sainte-Geneviève.

C’était d’abord une église. Le roi Louis XV a fait construire cette nouvelle église. Sa construction commence en 1764. Son architecte est Jacques-Germain Soufflot. C’est un architecte de Lyon. Il dessine une église qui a la forme d’une croix grecque.


Au XIXe siècle, son histoire est compliquée. L’église s’appelle alors l’Eglise Sainte-Geneviève. Mais son statut change plusieurs fois : c’est une église ou un bâtiment patriotique. Finalement en 1885, le Panthéon devient le lieu où les « grands hommes » de la France sont enterrés. Ce sont des personnes importantes pour l’histoire de France : histoire politique, culturelle, scientifique… La première personnalité qui y entre est Victor Hugo en 1885. Voltaire, Rousseau, Zola, Pierre et Marie Curie sont au Panthéon.


A notre époque, c’est le Président de la République qui choisit qui entrera au Panthéon.


En 2021, il y a 80 personnes au Panthéon : 75 hommes et 5 femmes.

Joséphine Baker est la 81ème personnalité et (seulement) la 6e femme. Elle est la première femme noire et la première artiste qui y entre.



Joséphine Baker


Joséphine Baker est née aux Etats-Unis, à St Louis dans le Missouri, le 3 juin 1906. Son véritable nom est Freda Josephine McDonald. Elle est américaine. Sa mère est noire, son père est inconnu. Elle a un frère et deux sœurs. Sa famille est pauvre. L’Amérique, alors, est raciste et ségrégationniste. La vie de Joséphine Baker et de sa famille est très difficile. Quand elle est enfant, elle travaille comme domestique dans une famille blanche.


Elle sait danser et devient danseuse. En 1921, elle épouse Willie Baker (elle a 16 ans, il est -déjà- son 2e mari) et devient Joséphine Baker. Elle part ensuite à New York et danse à Broadway. Une riche américaine qui aime le jazz remarque son talent. En 1925, elle l’emmène en France avec sa troupe. A Paris, Joséphine Baker devient vite très célèbre : elle danse sa « danse sauvage » dans la Revue nègre. Il y a une mode et une fascination pour l’art exotique et Joséphine fascine la France. Ce sont les années folles. Les artistes du monde entier vivent à Paris. Artistes asiatiques, artistes des pays de l’Est, scandinaves, juifs, écrivains américains, etc. C’est créatif, cosmopolite et plus ouvert qu’ailleurs. Joséphine découvre la liberté en France.


Joséphine Baker devient une star. Elle apprend à chanter. Sa chanson « J’ai deux amours » est un immense succès :


J'ai deux amours Mon pays et Paris Par eux toujours Mon coeur est ravi



Elle fait une tournée américaine mais retrouve le racisme en Amérique. Elle se remarie le 30 novembre 1936 avec un Français, Jean Lion, qui est juif. Avec ce mariage, elle devient française.


La résistante


Quand la 2de guerre éclate, elle décide d’aider la France. Elle s’engage dans la Résistance pour la France Libre.


Dans son château dans le Sud de la France, elle cache des armes, des résistants, des juifs. Elle devient agent, espionne. Elle a plusieurs missions. Par exemple quand elle est invitée par les Allemands -car c’est une star- elle donne ensuite des informations sur ces dîners aux français. Elle transporte aussi des messages secrets et des documents, car elle passe les frontières facilement pour ses concerts. Les messages secrets sont écrits sur ses partitions. Elle transporte aussi des microfilms. Quand des agents secrets français voyagent avec elle, elle raconte qu’ils sont son impresario.


Elle passe 3 ans au Maroc. Là-bas, elle fait des tournées jusqu’en Egypte, au Moyen-Orient : elle continue à recueillir des informations pour la France. Avec ses concerts elle récolte aussi de l’argent. Cet argent est pour la Résistance française. En 1944 elle s’engage dans l’armée de l’air.

A la Libération elle reçoit la Légion d’Honneur et d’autres décorations militaires.


Après la guerre Joséphine Baker adopte 12 enfants avec son nouveau mari, Joe Bouillon. Ses enfants sont de toutes les origines. Elle rêve d’une fraternité universelle et appelle sa famille « la tribu Arc-en-Ciel ».


Mais elle est ruinée et doit vendre son château. Grâce à son amie Grace de Monaco, elle part vivre à Monaco. A la fin de sa vie elle remonte sur scène. C’est un triomphe. Mais elle meurt subitement après un concert le 15 avril 1975. Elle avait 68 ans. Pour ses funérailles, elle reçoit les honneurs militaires. Elle est enterrée à Monaco.


Son corps est resté à Monaco, à la demande de sa famille. Elle entre donc au Panthéon de manière symbolique. Elle est la première femme noire au Panthéon. C’était une femme libre, moderne et engagée. La dernière femme qui est entrée au Panthéon est Simone Veil en 2018.

Opmerkingen


bottom of page